Le métier d’un conseiller en gestion de patrimoine jouit d’un certain prestige tout en restant opaque pour la plupart des gens. Alors en quoi consistent exactement les missions d’un conseiller en gestion de patrimoine ? Nous vous apportons plusieurs éléments de réponse dans ce nouvel article.

Un rôle triple entre le conseil, la vente et les aspects techniques

Le conseiller en gestion de patrimoine a pour rôle d’accompagner une clientèle de particuliers dans la gestion et l’optimisation de leur patrimoine, en leur proposant des produits financiers adaptés. Le conseiller en gestion de patrimoine a en réalité un triple rôle de conseiller, de commercial et de technicien financier. Le conseiller en gestion de patrimoine établit un bilan patrimonial en proposant à chaque client une étude personnalisée de sa situation. Il s’occupe aussi de la diversification des produits proposés aux clients existants afin de transformer les liquidités en produits. Le conseiller en gestion de patrimoine doit proposer un cadre juridique et fiscal adapté à chaque investissement mais aussi apporter des conseils sur les services et placements et ajuster le conseil lors d’un changement de situation du client. Comme tout conseiller, il doit identifier les écarts significatifs entre les réalisations et les prévisions.

Les missions principales du conseiller en gestion du patrimoine en 8 points

Pour y voir plus clair, voici les 8 missions essentielles du conseiller en gestion de patrimoine :

  1. Définir une stratégie adaptée à chaque type d’investissement, en expliquant au client les avantages, les inconvénients et les risques encourus
  2. Commercialiser des produits financiers et d’assurance en veillant à maximiser les gains tout en maîtrisant les risques.
  3. Contrôler les comptes débiteurs et prendre en compte les risques (fraude fiscale, blanchiment…).
  4. Rechercher de nouveaux clients patrimoniaux (particuliers ou professionnels) afin de développer son portefeuille.
  5. Se maintenir informé des évolutions réglementaires, juridiques, fiscales spécifiques au secteur bancaire.
  6. Connaître les grandes tendances de l’économie et répercuter son analyse sur le conseil apporté à ses clients.
  7. Participer à la vie de l’agence et travailler particulièrement avec le directeur.
  8. Maintenir un contact avec les chargés de clientèle pour leur apporter une expertise sur la gestion de patrimoine et leur permettre d’orienter les clients.

Le conseiller en gestion de patrimoine peut suivre également la gestion bancaire quotidienne de ses clients : selon l’organisation choisie par sa banque, il sera soit l’unique interlocuteur, soit l’appui aux conseillers clientèle. Au sein d’une banque, le conseiller en gestion de patrimoine possède une zone d’action (généralement départementale) dans laquelle il développe son portefeuille clientèle. Il est rattaché à un responsable de secteur. Il est souvent commissionné. En tant qu’indépendant, le gestionnaire de patrimoine reçoit ses clients et collabore avec plusieurs intervenants en externe. Il est amené à travailler avec les courtiers d’assurance, avec les banques, les marchands de biens… Il peut solliciter d’autres professionnels libéraux : notaires, avocats, experts comptables.