En 2021, 53 % des praticiens estimaient être moins bien soignés que leurs patients. Cette réalité s’illustre par le fait que 49 % des médecins n’aient jamais pris d’arrêt maladie dans leur carrière, même s’ils étaient malades. Pour bénéficier d’une meilleure protection sociale, il est conseillé aux médecins non-salariés de souscrire une mutuelle adaptée à leurs besoins. C’est la raison pour laquelle il existe des mutuelles de santé spécifique aux praticiens.

Une mutuelle spécifique pour les professionnels de la santé

Il est évident que pour les praticiens libéraux comme pour les autres indépendants, une bonne santé est nécessaire pour garantir une activité et un revenu régulier. En cas d’arrêt de travail pour maladie ou accident, les régimes de base (PAMC et SSI), comportent des spécificités par rapport au régime général, par exemple en cas de congé maternité, paternité, adoption ou d’arrêt de travail lié à la grossesse. Toutes ces raisons font qu’il est recommandé de choisir une mutuelle complémentaire qui tienne compte de ces spécificités et qui soit adaptée aux besoins des professionnels de santé.

Les 8 questions à vous poser avant de choisir votre mutuelle de médecin

Pour faciliter votre choix et y voir plus clair, nous vous recommandons de répondre aux 8 petites questions figurant ci-dessous. Les réponses à cette petite check-list seront votre boussole pour vous orienter dans l’offre de mutuelle de médecin sur le marché :

  1. Quels sont vos besoins ?
  2. Quels sont les remboursements sur les garanties que vous jugez principales ?
  3. Quel tarif pour quelles garanties ?
  4. Les formules de garanties proposées comportent-elles le label « contrat responsable » ?
  5. La mutuelle inclut-elle le tiers-payant ?
  6. Y’a-t-il un délai de carence ? des délais de remboursement ?
  7. Le contrat complémentaire santé est-il éligible aux avantages de la loi Madelin ?
  8. La mutuelle propose-t-elle d’autres services inclus ?

En conclusion, nous rappellerons que même les médecins et les auxiliaires médicaux ont besoin de se faire soigner. Et, comme pour tous les assurés, la prise en charge des frais médicaux par la sécurité sociale n’est pas totale. Ils doivent souscrire une mutuelle pour professionnels de santé afin de bénéficier d’une meilleure protection sociale.