On pourrait penser que les professionnels de la santé bénéficient d’une couverture maladie spécifique, mais ce n’est On pourrait penser que les professionnels de la santé bénéficient d’une couverture maladie spécifique, mais ce n’est pas forcément le cas. En effet, si nous prenons le cas des médecins, ils sont eux-aussi rattachés à la Sécurité Sociale et peuvent également souscrire à une assurance santé généraliste ou, à l’inverse, une mutuelle dédiée aux médecins. Pour comprendre les différents niveaux de couverture maladie possible, prenons ensemble deux niveaux de couverture possible.

Philippe, médecin hospitalier bénéficiant de sa mutuelle d’entreprise

En tant que médecin hospitalier, Philippe est donc rattaché au régime général de l’Assurance Maladie et bénéficie de couverture similaire à celle de tout salarié. Dans le cadre de son emploi, il bénéficie également d’une mutuelle dite « d’entreprise » dont le coût est partiellement voire totalement supporté par l’employeur.

Cette situation est la plus courante : la Sécurité Sociale représente la base de remboursement pour tout soin ou frais de santé de Philippe. Sa mutuelle vient offrir une couverture supplémentaire, tant au niveau financier (plafonds de remboursements supplémentaires) ou de l’étendue de ses couvertures (prise en charge de frais non couverts par la Sécurité Sociale, par exemple).

Selon les besoins médicaux de Philippe, cette solution peut s’avérer amplement suffisante, mais cela dépendra bien évidemment de l’efficacité de sa mutuelle d’entreprise. Un jour, un mauvais accident pourra arriver et cette mutuelle pourrait ne plus s’avérer suffisante. Attention également aux services inclus dans cette mutuelle, souvent moindres et au statut de la couverture en cas d’arrêt de travail prolongé ou permanent.

Pierrot, disposant d’une mutuelle métier dédiée aux médecins

Pierrot est également médecin hospitalier et reste donc lui aussi attaché au régime général de l’Assurance Maladie. Pour autant, il a fait le choix d’opter pour une mutuelle autre que celle proposée par son entreprise et a privilégié une mutuelle réservée aux professionnels de santé. Une fois encore, il faut bien évidemment prendre en compte les détails de ladite mutuelle en comparaison de la mutuelle d’entreprise à laquelle il était éligible, mais c’est un choix judicieux.

En effet, les praticiens médicaux sont soumis à des risques particuliers en comparaison des salariés « lambda » : exposition dans le cadre de leurs fonctions à des virus, bactéries et maladies nosocomiales parfois peu commune, responsabilités élevées à tout instant qui induit un stress inévitable, confrontation avec le décès et des situations difficiles, etc. La liste est longue, mais une chose est certaine : une mutuelle métier est bien plus susceptible de couvrir efficacement un médecin, ses besoins de santé étant bien plus spécifiques.