Malheureusement, dans leurs tâches quotidiennes au service de la santé des patients, le personnel soignant s’exposer à de nombreux accidents divers. Des transmissions de maladies et infections suites à manipulation de matériel, ou dans l’exercice de leurs pratiques, les sources d’accident sont nombreuses et les conditions de travail intenses vont même en favoriser l’apparition. Mais comment le personnel hospitalier peut-il améliorer sa couverture en cas d’accident ? Nous présentons dans cet articles quelques pistes à destination de ces héros du quotidien.

Mieux vaut prévenir que guérir : faire attention à soi, même sur le lieu de travail

Nombreux des accidents de travail peuvent être évités en suivant au maximum quelques préceptes clés. Bien évidemment, nous avons conscience de l’intensité de ces métiers et de la difficulté à prendre le temps de respecter ces règles, mais elles restent bonnes à garder à l’esprit :

  • Veillez à utiliser les EPI (équipements de protection individuels) requis pour chaque tâche envisagée : gants, blouse, masque de protection, etc.
  • Respecter les protocoles sanitaires en place, notamment de lavage des mains et de désinfection régulière
  • Utilisez le matériel dédié pour les tâches physiques (lève personne, fauteuil roulant, etc.) ou sollicitez l’aide d’autres employés le cas échéant
  • Prenez le temps nécessaire pour chaque tâche et surtout, prenez le temps de vous reposer régulièrement afin d’éviter le surmenage

En cas d’accident de travail : une première couverture publique grâce à la sécurité sociale

En cas d’accident de travail identifié et qualifié comme tel, l’employé concerné dispose d’un premier droit public lié à la gravité de l’accident, les parties prenantes en cause et son degré de responsabilité dans l’accident. Bien souvent, ce type d’accident fait l’objet d’un document conçu conjointement avec l’employeur et qui permettra l’accès à certains soins dédiés ou jours de repos.

Être couvert au mieux grâce à une assurance santé spéciale personnel soignant

Malheureusement, la couverture de la Sécurité Sociale va bien souvent s’avérer insuffisante pour totalement prendre en charge les frais de santés liés à un accident de travail. Quand bien même les frais de santés seraient remboursés, ce serait peut-être les jours de repos ou les aménagement requis qui représenteraient une perte financière conséquente. À cet effet, nous vous conseillons de souscrire à une assurance santé dédiée au personnel hospitalier. Avec cette couverture supplémentaire, vous avez l’assurance d’être bien mieux accompagné et remboursé en cas d’accident de travail !