La France a toujours été un des pays figure de proue de la haute gastronomie française. Avec une réputation internationale, la gastronomie française a su se hisser en haut de l’affiche. Mais au fait, d’où vient cette tradition et cette passion pour les arts de la table ? Qu’est ce qui fait que, aujourd’hui encore, la cuisine attire toujours plus les entrepreneurs ? Comment le secteur de la restauration a-t-il évolué dans notre pays ? Nous vous proposons aujourd’hui quelques éléments de réponse afin de comprendre la place si particulière qu’occupe la cuisine dans notre pays.

Point de vue historique

Pour comprendre la place de la gastronomie en France, il est nécessaire de bien comprendre l’histoire de notre pays. Le développement de la gastronomie en France se retrouve dès le Moyen Age, époque ou nous trouvons les premiers traités culinaires (aux alentours du 14ème siècle). Déjà à cette époque, la cuisine se développe ;

La Renaissance confirme largement cette tendance. Le rayonnement de la France passe par l’art, l’architecture mais aussi la cuisine. Au début, c’est à Versailles que la grande cuisine se développe. Avec le temps, celle-ci se propage dans les autres villes et classes sociales de France.

La royauté française a très bien compris que le rayonnement de la France à l’étranger passait aussi par la cuisine. Preuve en est, les ambassadeurs européens adoraient passer par Paris pour y gouter cette maitrise des arts de la table.

La France, pays de la haute gastronomie…mais aussi multiculturel

La France a donc développé un savoir-faire ancestral en matière de cuisine. Depuis le Moyen Age, cette tendance s’est confirmée et la France s’est imposée comme une des cuisines les plus reconnues. Depuis les années 60, la cuisine française s’est diversifiée. Accueillant différentes vagues d’immigrations, la France a vu son offre en restauration se diversifier. C’est bien simple, la planète entière est représentée dans la capitale : restaurant arabe, ivoirien, chinois, polonais, italien, espagnol…

Il en va de même pour les types de restaurations. Si les français ont bien souvent une image d’afficionados de la cuisine haut de gamme, cette tendance a évolué. Le fast food a ainsi pris une place importante de même que les systèmes de livraisons. En un mot, la France est un pays ouvert à la nouveauté en termes de cuisine, malgré le poids historique que celle-ci représente.

L’exemple de la pause déjeuner du midi

La pause déjeuner est symptomatique pour comprendre l’intérêt des français pour la gastronomie. A l’échelle Européenne, nous sommes le pays qui accorde le plus de temps à la pause déjeuner (quasiment 1 heure par jour) quand certains de nos voisins européens y consacrent parfois moins de 30 minutes. Il y a une dimension inaltérable, presque sacrée concernant la pauser déjeuner chez les français. C’est un moment symbolique ou l’on peut déconnecter et se retrouver entre collègues et où, surtout, les barrières hiérarchiques s’abaissent.