Le musicien est un artiste, il doit avoir du talent et de la persévérance s’il souhaite vivre de  sa passion. La carrière de musicien n’est pas tracée d’avance mais il y a quand même mille et une manière de pratiquer la musique à un niveau professionnel. Les différentes voies ont en commun la même exigence de perfectionnement constant. Il y a peu de postes salariés et ce seront parfois des métiers saisonniers avec un statut d’intermittent ou de profession libérale. Pour pallier ces inconvénients un musicien pourra être amené à se diversifier ou à enseigner la musique en plus de la pratiquer.

Les musiciens formés au conservatoire

Les écoles de musique et en particulier le conservatoire national supérieur de musique à Lyon et à Paris forment aux métiers de la musique et préparent les concours d’entrée aux orchestres. Ils sont même la meilleure garantie pour devenir musicien d’orchestre. C’est un métier qui demande un investissement financier tout au long de la formation et un investissement en temps pour être au plus haut niveau. Il y a environ 2500 musiciens d’orchestres en France et la concurrence pour obtenir une place dans un orchestre peut être grande. L’entrée aux Conservatoires nationaux pour obtenir le Diplôme d’études musicales de niveau licence, master ou même doctorat se fait sur concours. Les conservatoires forment également au Diplôme d’état de professeur de musique.

Les débouchés en fonction du style de musique

Les écoles de musiques forment également à différents styles de musiques et il existe ensuite des écoles spécialisées dans les musiques actuelles. Les qualités et la ténacité requises pour faire de la musique son métiers sont les mêmes. Un musicien de rock et un compositeur devront avoir un bon carnet d’adresse et se rapprocher des agences de production musicale pour se faire connaître.  Comme la formation musicale démarre souvent dès 6 ans, il existe aussi des lycées avec des horaires aménagés pour la pratique de la musique et un bac série L-artsmusique. Même en tant que musicien indépendant, il est nécessaire d’avoir une bonne formation, pour ensuite travailler sur la création de spectacles musicaux destinés aux enfants ou comme intervenant dans les hôpitaux. 

Un emploi dans l’univers de la musique

Évoluer dans l’univers de la musique pour faire de sa passion son métier sans être forcément un virtuose est possible également avec différentes formations de niveau bac à bac +2. Le technicien du son ou le preneur de son par exemple suit une formation professionnelle certifiée d’une durée d’un an. Il peut travailler sur la sonorisation de spectacles musicaux ou pour la télé et le cinéma. Il existe aussi un BTS des métiers du son de l’INA qui forme également au montage et au mixage.