Le community management (ou gestion des communautés virtuelles)
prend une place de plus en plus importante dans la stratégie marketing
d’une entreprise. En effet, l’image et les relations avec les clients
garantissent ou non la percée sur un marché donné. Il est donc utile de
mettre une personne, non seulement qualifiée, mais avec une grande
aisance relationnelle. Comment devrait alors être le community manager
idéal ?

Un bon niveau d’écriture

Quoi que l’on dise, des textes sans faute et bien formulés restent
toujours plus crédibles que des passages remplis d’erreurs. Il faut alors
que le community manager d’une société ait un très bon niveau dans la
langue où il va travailler. Éventuellement, il devra toujours se munir d’un
progiciel professionnel de correction et d’un dictionnaire.

Une grande intelligence émotionnelle

Le community manager sera confronté à une multitude de personnes
dans l’exercice de sa mission. Comme chacune d’elle ne réagira pas de la
même manière, il faudra adapter son discours en fonction de
l’interlocuteur, considérer ses réactions et ne jamais s’emporter. Bien
entendu, dans le cas où il y en a trop, des formules standards peuvent
marcher.

Une excellente capacité d’analyse

Cette qualité sera surtout utile lorsqu’il faudra juger l’efficacité de la
plateforme. Rien qu’en regardant les chiffres (nombre d’abonnés,
nombre d’abonnements hebdomadaires, nombre de « like » sur les
publications, etc.), le community manager devra être en mesure de
déceler les lacunes. Il aura alors à présenter un nouveau plan d’action,
éventuellement présenté à ses collaborateurs.

Une réactivité/proactivité exemplaire

Le community manager devra être à l’affût des dernières actualités et,
pourquoi pas, anticiper ce qui pourrait arriver. Il est indispensable de
poster celles-ci en temps réel pour avoir un grand impact sur la
communauté. Et bien sûr, un maximum de visibilité sera toujours le
bienvenu. Avoir un nombre important de publications n’est pas un
problème dans la mesure où les pages professionnelles sont
généralement sponsorisées.

Une grande créativité

L’impact visuel des publications devra être fort. Le community manager
devra alors savoir utiliser les supports adéquats (images, textes et
vidéos) pour attirer un maximum de personnes. Avoir des compétences
en montage photo et vidéo est un atout considérable.

Une appartenance à la marque

Il n’y a aucun community manager aussi performant qu’un passionné. Il
est nécessaire, avant de se lancer dans sa mission, que ce dernier
connaisse les grandes lignes sur la marque et comprenne les enjeux de
stratégie de communication. Ainsi, il mettra tout son cœur dans
l’exécution de sa tâche, qui sera au final un véritable plaisir.