S’il n’existe aujourd’hui aucun diplôme à proprement parler pour exercer le métier de conseiller en gestion de patrimoine, de nombreuses formations de niveau Bac+5 (Master) existent néanmoins, proposées notamment par des écoles de commerce telles que l’ESCP ou Kedge. Avant de s’engager dans une telle formation, il convient de se demander si l’on dispose effectivement de qualités et d’aptitudes requises pour la pratique d’un tel métier. Mais quelles sont ces qualités ? Nous allons découvrir ensemble les principales compétences techniques et aptitudes professionnelles à détenir pour devenir conseiller en gestion de patrimoine.

Conseiller en gestion de patrimoine : entre rigueur, écoute et curiosité

L’une des premières qualités nécessaires à la pratique du métier de conseiller en gestion de patrimoine est la rigueur. En effet, le CGP doit être précis lorsqu’il s’agit de rédiger, d’expliquer ou encore d’exécuter un contrat. A cela s’ajoute de manière incontournable un réel sens de l’organisation, qu’il s’agisse aussi bien de la planification de son emploi du temps que de la classification des différents dossiers sur lesquels il ou elle travaille. Mais son champ d’aptitudes ne s’arrête pas là. En effet, le conseiller en gestion de patrimoine va passer un certain temps avec ses clients. C’est pourquoi il doit entretenir un très bon relationnel avec eux : il est par exemple très important de prendre le temps de les écouter attentivement afin de comprendre au mieux leurs besoins. Une certaine sensibilité commerciale est également de mise pour attirer et conserver ses clients dans le temps. Enfin, la curiosité est extrêmement recommandée lorsqu’il s’agit de suivre l’actualité économique et les marchés financiers.

Des compétences techniques pour une base solide

Si les différentes compétences de savoir être susmentionnées semblent indispensables à la pratique du métier de CGP, elles vont de paire avec de solides connaissances techniques. Ainsi, pour la rédaction de bilans patrimoniaux, il vaut mieux être doté d’une capacité d’analyse et de synthèse. Ensuite, une réelle connaissance du droit relatif à la fiscalité et la finance est incontournable dans l’exercice de la profession. Il en va de même pour ce qui est de la connaissance des métiers de la banque, des marchés financiers, de l’économie, de la comptabilité ou encore de la gestion. La maitrise des outils informatiques est essentielle, aussi bien pour le contact avec les clients que pour le reporting des activités. Enfin, de manière générale, il est recommandé de posséder un très bon niveau de culture générale pour pouvoir exercer le métier de conseiller en gestion de patrimoine sereinement.