Le secteur du bâtiment est l’un des plus importants en matière de recrutement : ce sont des métiers qui couvrent aussi bien la décoration, la rénovation et l’aménagent des structures architecturales. Les sociétés spécialisées sont prometteuses en terme d’embauche mais attention toutes fois aux risques que présentent ces métiers avant de se lancer.

1) Des normes de sécurité qui réduisent considérablement les accidents du travail

Aujourd’hui, il est rare de voir un ouvrier sur un chantier sans casque de protection, sans chaussures de sécurité et sans gilet adapté. Ces dispositifs correspondent à des normes mises en vigueur par la législation qui visent à assurer la protection des salariés.

Selon les différents corps de métier, les ouvriers sont amenés à manipuler des machines spécifiques ainsi que des outils qui s’avèrent dangereux et qui sont à surveiller de près pour éviter les accidents qui surviennent sur les chantiers.

2) Les maladies professionnelles sont à surveiller

Dans le bâtiment, on utilise souvent des produits qui peuvent être nocifs s’ils sont manipulés sans précaution (masque filtrant, lunettes de protection, gants adaptés) : le béton, le ciment, les peintures, les enduits, les détergents (…). A long terme, ces produits représentent un véritable danger pour la santé et les ouvriers sont nombreux à être en situation de maladie professionnelle, ce qui engendre des arrêts maladie, des suivis pointus par différents médecins.

Ces aspects ne sont pas à prendre à la légère : les dispositifs de sécurité sont prévus pour améliorer les conditions de travail et la santé des salariés du bâtiment.