Le développement durable un des enjeux capitaux de notre siècle. Aussi nous amène-t-il à repenser la manière dont nous consommons et produisons. Cette remise en question n’épargne pas le secteur de l’emballage industriel et s’intègre, pour les entreprises, dans le cadre d’une politique RSE. Aussi nous verrons dans ce nouvel article les nouvelles normes et les efforts des acteurs de la filière pour enclencher un véritable changement de production.

Les acteurs du secteur, premiers sur les initiatives et la remise en question

Dans le secteur de l’emballage industriel, l’implication de tous les salariés dans le tri sélectif permet d’envoyer les déchets dans les filières spécialisées pour valoriser la matière. Ainsi, ces dernières années, sur les DIB (Déchets Industriels Banaux), 62 % ont été recyclés, dont 48 % de cartons et papiers et 14 % de films plastiques. Au total, ce sont plus de 12 tonnes recyclées chaque année ! C’est un véritable progrès. Les process de fabrication sont également repensés et optimisés pour limiter les impacts sur l’environnement et le gaspillage des ressources (eau, gaz, électricité) ; c’est ainsi que chaque génération de machine de production a fortement réduit sa consommation d’eau. En dix ans cette consommation a été divisée par quatre par rapport aux anciennes machines.

De nouvelles normes garantissant un impact limité sur l’environnement

Le système de Management Environnemental permet à l’entreprise d’instaurer un progrès continu dans la limitation de ses impacts sur l’environnement. D’importants moyens sont consacrés à la veille et à l’anticipation de la réglementation pour assurer la conformité des produits et équipements à des réglementations européennes et françaises toujours plus contraignantes. Il est aujourd’hui impensable pour un producteur de ne pas être certifié ISO 14001.

Il est à souligner que les entreprises du secteur de l’emballage industriel participent, de manière volontaire, à des initiatives locales en faveur de l’environnement, comme par exemple l’encouragement au co-voiturage et à l’utilisation des transports en commun, dans le cadre d’un Plan de Déplacement Inter-Entreprises. Autre exemple : des opérations en partenariat avec des associations locales pour récupérer les anciens ordinateurs de bureau et leur donner une seconde vie.

Consommateurs, industriels et distributeurs relaient un ensemble d’exigences qu’il s’agit de combiner pour définir l’emballage de demain. L’emballage de demain doit plus que jamais mettre en avant son caractère durable. Les professionnels du secteur travaillent à l’élaboration d’un packaging alliant conscience environnementale et avancées technologiques au sein d’un flux logistique optimisé. Chez Tournaire, pionnier et leader des emballages en aluminium, nous sommes en avance car l’aluminium est un matériau entièrement recyclable.