La fabrication du cognac résulte de plusieurs étapes. Cette boisson considérée comme un spiritueux d’exception est le fruit d’un long processus de production, durant lequel différents acteurs sont sollicités. Comment reconnaître un bon cognac et comment ce spiritueux tant convoité et apprécié est fabriqué.

Comment est fabriqué le cognac ?

Pour la fabrication du cognac, cela s’opère en plusieurs étapes distinctes. Dans un premier temps, nous avons la vendange et la vinification. Tout d’abord, il faudra procéder à la récolte du raisin, la plupart du temps effectuée courant octobre. La récolte a lieu à cette période de l’année car il s’agit du moment idéal en termes de maturité pour le raisin avec un niveau de sucre optimum. Il fournira ainsi un cognac de qualité. Ensuite, le raisin est envoyé en distillation. Durant cette phase, le vin obtenu est alors chauffé à une température de 80 degrés Celsius. Une vapeur chargée d’alcool en résulte qui sera ensuite récupérée lors de son refroidissement, permettant ainsi d’obtenir un liquide extrêmement concentré en alcool. Une fois l’étape de distillation terminée viennent le vieillissement, puis l’assemblage. Dans un premier temps, le cognac sera versé dans des tonneaux de manière à le faire vieillir. En fonction du cognac désiré, la période de vieillissement variera.

Le métier de distillateur dans la fabrication du cognac

Une fois la récolte effectuée vient alors le procédé de distillation. Il est important de mentionner le fait que la distillation pour les cognacs est un processus qui s’opère en deux temps. Tout d’abord, les chauffes, également au nombre de deux, qui se réalisent à l’aide d’alambics, également connus sous le nom de charentais. La première distillation nous donnera un premier distillat que l’on nomme « brouillis » dans le jargon des amateurs de cognac. Une fois ce brouillis obtenu, il sera de nouveau chauffé lors de la « bonne chauffe ». Le procédé de distillation est réalisé par un distillateur dont les connaissances permettent d’obtenir tous les arômes et de les concentrer dans l’extract obtenu.

Le maître de chai, celui qui règne sur la cave

Depuis l’arrivée du vin et ce jusqu’à sa mise en bouteille, le maître de chai est celui qui va élever et prendre soin des vins et alcools. En relation étroite avec les œnologues, le maître de chai a pour principale mission d’organiser et de veiller au bon déroulement de toutes les étapes qui conduisent à la production des différents alcools, qu’il s’agisse de vin ou de spiritueux. Il est donc expert sur toutes les questions relatives à la fermentation et conservation des alcools. Dans le cadre de la production de cognac, le maître de chai pourra s’exercer dans différentes structures : cave, exploitation viticole ou encore groupement de producteurs.