Vous envisagez de devenir une secrétaire juridique ? Avant d’accéder à ce métier, il est important de connaître le chemin à suivre. C’est pourquoi nous vous invitons à lire cet article, pour cerner tous les rouages du secrétariat.

Tout savoir sur le métier

Le métier de secrétaire juridique impose certaines exigences, notamment au niveau des missions ou tâches à accomplir. La secrétaire juridique a pour mission d’assurer les missions de base telles que la gestion administrative (prise de rendez-vous ou gestion du courrier). Elle doit parfaitement maîtriser tous les aspects du domaine juridique, y compris le jargon du domaine.
En outre, elle doit savoir organiser son travail et être indépendante. Elle doit pouvoir faire des propositions et suggestions pertinentes, tout en faisant preuve d’un esprit d’analyse et de critique pertinent. Il est également important qu’elle maîtrise parfaitement les différents canaux de communication. Enfin, une secrétaire juridique doit aussi avoir une mise soignée, car elle représente la vitrine de l’entreprise et en est l’ambassadrice auprès des clients.

Quelles études pour devenir secrétaire juridique?

Le métier de secrétaire juridique se prépare depuis le lycée. Pour entamer une carrière en tant que secrétaire juridique, il faut obtenir un Bac ES ou un Bac STG, afin de suivre un cursus dans le domaine de l’assistanat. Un Bac pro secrétariat est aussi indiqué. Cependant, il faut noter que les meilleurs candidats seront privilégiés. Il n’est pas nécessaire de suivre des études supérieures, étant donné que ce type de Bac revêt un caractère professionnel.
Si vous souhaitez poursuivre des études supérieures, alors il faut opter pour un BTS assistant de manager ou un DUT carrières juridiques, sous réserve que votre dossier soit accepté après étude de dossiers. Après l’obtention du BTS, il faut prévoir une spécialisation dans le domaine juridique en préparant une licence professionnelle assistant juridique.

Où peut exercer un/une secrétaire juridique ?

Le/La secrétaire juridique peut travailler au sein de plusieurs institutions. On pense notamment aux cabinets d’avocats, aux entreprises ou même aux ministères. Ses missions peuvent varier d’une structure à une autre. Par exemple, en travaillant pour le compte d’un cabinet d’avocats, il/elle peut être en charge de la préparation des dossiers de plaidoirie. Sa mission peut aussi consister à rédiger des actes juridiques.
Intervenant au sein du département juridique d’une entreprise, il/elle doit faire preuve de polyvalence. Il/Elle peut s’occuper des affaires boursières de l’entreprise, par exemple, ce qui relève du droit social.
Il/Elle peut aussi travailler pour une structure étatique en tant que fonctionnaire ou consultant/consultante sous contrat. Dans la fonction publique, le/la secrétaire juridique doit avoir une bonne maîtrise du droit public.

Quels sont les débouchés ?

Dans son métier, le/la secrétaire juridique peut évoluer vers des postes plus importants, quelle que soit la structure pour laquelle il/elle travaille. Il/Elle peut devenir clerc d’huissier ou de notaire, en réussissant à un examen professionnel.
Il/Elle peut passer des concours administratifs pour devenir greffier/greffière ou secrétaire d’administration. Il faut noter que tout dépend de son diplôme et de son niveau.
En fonction de son expérience, il lui sera possible d’aspirer à des fonctions plus importantes au sein d’une entreprise.