En 2018, 86% des cabinets de comptabilité déclaraient vouloir recruter (selon une étude Hays). Un chiffre en hausse après deux années 2016 et 2017 plutôt attentistes de ce côté-là.

Malgré l’émergence du digital et des logiciels en ligne qui auraient pu menacer l’expertise humaine, la profession est plus amenée à évoluer qu’à disparaitre. Découvrez aujourd’hui notre présentation du métier d’expert-comptable : son rôle, ses qualités et les études pour exercer.

Quel est son rôle dans l’entreprise ?

L’expert-comptable apporte son savoir en matière de finance, fiscalité, administration et parfois juridique.

Selon l’entreprise et ses fonctions, on pourrait diviser ses missions en 3 grandes thématiques :

  • Le conseil et l’opinion : Chargé du traitement des comptes mensuels/annuelles, l’expert-comptable exprime son opinion sur la bonne tenue de ces comptes et peut mettre en avant les forces et faiblesses d’une entreprise d’un point de vue financier.

  • Les missions comptables : Il s’agit des tâches principales de l’expert-comptable. Il va mettre en place l’organisation comptable et administrative de l’entreprise. Cela comprend la saisie des documents et des factures, le pointage des comptes tiers et enfin, l’établissement et le suivi des comptes (Bilan, Comptes de résultats et annexe).
  • Des missions juridiques et salariales :  Dans certaines entreprises, l’expert-comptable peut être amené à traiter lui-même les salaires/déclarations sociales et les différents aspects économico-juridiques de l’entreprise.

Dans quels secteurs retrouve-t-on la profession ?

Grace à son expertise très poussée dans le secteur de la finance et comptabilité, on retrouve l’expert-comptable dans de nombreux types de secteurs. Bien évidement les secteurs financiers sont particulièrement friands de la profession : banques, cabinets d’audit financier, fonds d’investissement etc… On retrouve également beaucoup de cabinets indépendants fournissant leurs conseils en comptabilité à des entreprises tiers.

De manière générale, le métier n’est pas spécialement répandu dans les petites entreprises, où la comptabilité est la plupart du temps effectuée par le gérant lui-même ou sous-traitée.

Quelles qualités doit avoir l’expert-comptable ?

Une certaine aisance avec les chiffres est nécessaire pour cette profession. La quasi-totalité de la profession étant orientée vers les chiffres, l’appétence pour les mathématiques est plus que primordiale.

Etant donné le côté minutieux de l’activité, une grande rigueur est demandée. Ce sont parfois plusieurs centaines voire milliers de factures et rentrées/sorties d’argent à gérer, tout ceci dans le but d’avoir un bilan équilibré et un compte de résultat fidèle à l’activité réelle de l’entreprise.

Enfin, un esprit d’analyse aiguisé est important pour détecter les tendances de l’entreprise. Ainsi, si l’expert-comptable est amené à donner son avis sur une future stratégie, il doit pouvoir donner un point de vue financier en fonction de la tenue des comptes de l’entreprise.

Quelles études pour devenir expert-comptable

Le métier d’expert-comptable est particulièrement exigeant en termes de formation et de diplôme. 3 diplômes sont demandés :

  • Le DCG : diplôme de comptabilité et de gestion (BAC +3)
  • Le DSCG : diplôme supérieur de comptabilité et gestion (BAC +5)
  • Le DEC : Diplôme d’expertise comptable (BAC+8).