Si les professionnels de santé soignent bien des maux, ils ne sont pas pour autant invulnérables face aux maladies et aléas de la vie, c’est pourquoi ils doivent eux aussi se prémunir avec une protection sociale adaptée.

Concernant le métier d’infirmier dans le secteur public, la première chose à savoir est que la souscription à une complémentaire santé n’est pas obligatoire. Pourtant, comme tous les autres corps de métier nous vous conseillons de vous prémunir en souscrivant à une mutuelle santé, bien évidemment en fonction de vos besoins et votre budget.

Les possibilités des infirmier(e)s du secteur public

Comme évoqué précédemment, le métier d’infirmier du secteur public est un statut un petit peu particulier. En effet, c’est un métier à risques de par son exposition aux différentes maladies mais la souscription à une complémentaire santé n’est pas obligatoire pour exercer. Nous conseillons cependant vivement la souscription d’un contrat avec une mutuelle spécialisée dans la protection sociale des professionnels de santé.

L’infirmier(e) possède plusieurs choix pour sa complémentaire santé, soit il n’en prend pas, soit il souscrit à la mutuelle infirmier du secteur public MNH, soit il fait le choix d’une autre mutuelle santé conventionnée. Nous vous conseillons d’opter pour une des deux dernières options. Nous conseillons alors de souscrire à une complémentaire santé prenant en charge ces points indispensables :

  • La protection dentaire
  • Les soins (type visite chez le médecin)
  • Les frais d’optiques
  • Les frais d’hospitalisation

Bien évidemment il convient de souscrire à un contrat de protection sociale adapté à vos besoins, votre situation et votre budget. Par exemple, si vous savez que vous avez une forte correction sur vos lunettes ou si vous savez que vous devrez bientôt faire une intervention dentaire importante, prenez une mutuelle prenant en charge ce type de soin.

Ce que nous préconisons pour les infirmier(e)s et leur complémentaire santé

Si le métier d’infirmier est exposé face aux différentes maladies, ce n’est pas le seul point qui rend la complémentaire santé indispensable. En effet, certains points intrinsèquement liés à l’activité d’infirmier rendent la protection sociale très importante. En effet, une personne pratiquant le métier d’infirmier dans le secteur public est toujours en mouvement, souvent debout et passe la journée à parcourir les couloirs. C’est un métier très physique, d’autant plus qu’il faut souvent porter des gens ou les soutenir. Nous conseillons donc aux personnes pratiquant ce métier de souscrire à une mutuelle qui prend en charge, au moins en partie, les médecines douces comme l’ostéopathie par exemple.

Si ce métier est éreintant physiquement, il l’est aussi mentalement et émotionnellement. C’est pourquoi nous conseillons également une souscription à un contrat de protection sociale qui prend en charge les visites chez le psychologue, surtout si vous sentez parfois que vous avez de petits coups de mou.