La mise en place d’un plan de formation en entreprise va définir l’ensemble des actions de formations des salariés concernant l’adaptation de ces derniers vis-à-vis de leur poste. Les employeurs ont des obligations vis-à-vis des salariés en matière de formation et doivent garantir le maintien de leur connaissances et capacités à exercer un emploi. Il doit aussi proposer des formations permettant aux salariés de développer leurs compétences et de s’adapter aux évolutions techniques de leur métier. Découvrez comment mettre en place un plan de formation pertinent et son utilité.

La mise en place d’un plan de formation

Qu’est-ce qu’un plan de formation ? C’est un plan de développement des compétences défini par le responsable d’une entreprise et son service RH. Il définit les différentes actions et les moyens de financement. Il peut être défini annuellement, et un accord avec un organisme externe peut durer 3 ans. Ce plan est émis à l’initiative de l’employeur. Le salarié a le droit d’effectuer des formations à sa propre initiative avec le compte personnel de formation (cpf, anciennement dif).

Le plan de formation est à destination de tous les salariés, mais l’employeur a la liberté de décider quelle formation sera destinée à quelle employé selon les besoins de sa fonction et les besoins de la société. Il ne doit cependant pas y avoir de motif discriminatoire dans cette décision.

Dans le cadre du plan de formation, différentes actions peuvent être mises en œuvre et donc doivent distinguer :

  • Les actions de formation obligatoires qui conditionnent la mise en œuvre et le respect de loi ou d’une convention
  • Les actions de formation non obligatoires « autres »

Les obligations de l’employeur

Les heures de formations constituent un temps de travail effectif qui donne droit au maintien du salaire lorsqu’elles ont lieu durant les heures de travail. Le salarié ne peut normalement pas s’opposer à une formation proposée par son employeur.

Lorsque la formation de l’employé peut s’accompagner d’une modification de son contrat de travail, celui-ci peut s’opposer à cette formation ou alors lorsque la formation a lieu en dehors de ses heures de travail. L’employeurs n’aura pas le droit de sanctionner son salarié en cas de refus dans les deux derniers cas présentés.

L’entreprise doit prendre en charge les coûts liés à la formation : frais de restauration et d’hébergement éventuels doivent également être pris en charge ou remboursés par l’entreprise.

La formation est un moyen essentiel pour faire évoluer les talents de votre entreprise et être plus compétitif. C’est un investissement sur le long terme qui offre des résultats prometteurs. Investissez dans la formation pour progresser !