En quelques années, le phénomène de l’Open Space s’est emparée de la très grande majorité des entreprises, au début des années 70 (en France), provoquant un bouleversement important des méthodes de travail et de management employées jusqu’alors. Ce phénomène est apparu dès le début du XXème siècle aux Etats Unis, et s’est implanté particulièrement dans les grandes villes, notamment les capitales industrialisées, comme New York, Chicago mais aussi à Londres. Les avantages de l’open space étaient nombreux : meilleure utilisation de l’espace, meilleur contrôle du travail des salariés, facilitées de communication au sein des équipes, etc…et bien sûr, il s’agissait souvent pour les entreprises d’une économie importante par rapport à la construction de bureaux individuels. Cependant, plusieurs études dans les années 2000 sont venues érailler quelque peu l’image de « solution miracle » dont bénéficiait l’open space.

 

L’importance des cloisons de bureau pour la concentration

Avec l’apparition des ‘’cubicles’’ inventés par Robert Probst à la fin des années 1960, l’importance des cloisons étant déjà prise en compte pour le confort des salariés du tertiaire : en effet, afin de permettre une légère forme d’isolement, le designer américain a été le premier à proposer des bureaux divisés en 4 postes de travail avec un croisillon central de cloison permettant aux utilisateurs d’avoir un espace plus calme une fois assis. Cependant les études récentes sur les Open space mettent en avant que ce type de solution soit insuffisant.

Les besoins en concentration s’intensifient pour les emplois les plus complexes, et ces derniers affiche une rentabilité plus élevée à partir du moment où ils disposent d’un bureau personnel pour travailler. En effet, les cloisons ne servent pas uniquement à masquer les collègues les plus proches, mais également à isoler du bruit, et à ne pas être dérangé par les interactions entre vos collègues qui ne vous concernent pas. De plus il a été noté que le fait de travailler dans un bureau personnel avait tendance à augmenter la motivation au travail, par le fait notamment d’un accroissement du sentiment de responsabilité.

 

Les solutions d’avenir : les systèmes hybrides pour la cloison de bureau

Les entreprises soucieuses du bien être de leurs employé mais aussi de leur rentabilité se prononce de plus en plus en faveur de systèmes hybrides, à mi-chemin entre les Open space et les bureaux isolés. Les agenceurs utilisent notamment des cloisons modulables et movibles de bureau, permettant une certaine souplesse dans l’agencement des bureaux et favorisant les possibilités de changement en cas de modification de composition des équipes. Ce type de système est très en vogue car il permet également d’adapter l’architecture interne de vos bureaux en fonction des projets et des groupes de travail qui y participent.